Mittwoch, 24. Juli 2013

Nous voulons l'intégration? Sommes-nous capables d'intégration?

Un sujet brûlant, un sujet très chaud. Considered've longtemps à tous de prendre position. Je suis originaire de la Ruhr and'd avait comme un jeune homme, à la fin des années 60, les premiers travailleurs immigrés en provenance de Turquie. Je me suis senti désolé pour. Il y avait généralement des gens d'Anatolie, avec peu d'éducation, qui ne connaissait que leur village, où l'électricité et l'eau était encore une merveille du monde. Ils ne viennent pas volontairement, mais par nécessité et de nos Anwerbebüros, ils étaient complètement fausse image de l'Allemagne à apprendre. Alors ils sont venus dans leurs types simples ouverts n'étais pas avec la nourriture qu'elle a commencé. Ils avaient ec pain, du fromage. un paquet enveloppé dans, répandre, et il mangea tout séparément. Nous savions que nos sandwiches. Ils ont invité un match amical nos compatriotes à participer au repas. Dégoûté, les Allemands se sont détournés. "Ils mangent comme des porcs." Puis ils avaient leurs cigarettes Orient qui étaient étrangers à notre nez. Une autre raison de les mépriser. Ils ont été logés dépravés, les casernes inhumain. «À la maison, vivre dans une porcherie." Je l'ai vécu à une première Les lignes de bataille durci au fil des ans de plus en plus pour que l'intégration était impossible. Pendant ce temps, le problème a commencé. Les problèmes sont bien sûr toujours continué à croître, parce que le mépris mutuel a augmenté. Surtout à Berlin, une éducation de ghetto est totalement manquée par la politique du logement au point, ce qui n'est pas si facile à briser. Il ya aussi l'hystérie anti-islamique, parce que les musulmans sont des terroristes, oui, et le monde veulent usurper. Toutefois, cela ne s'applique plus dans un pays à travers l'étang, aussi. Je n'ai pas de solution magique, mais peut dire que les méthodes A'la Sarrazin ne sont pas adaptés. Je pense que nous devrions aller à ces personnes. C'est un long processus, car l'erreur de décennies, de ne pas éliminer dans quelques semaines. Foulard, burqa sont encore et encore des questions sensibles. Notre Constitution reconnaît à tous les peuples à vivre librement en fonction de leur religion et de pratiquer ces. Cela inclut la burqa. Sectes américaines, qui subissent un lavage de cerveau de leurs victimes, de construire d'énormes centres commerciaux ici. Mais si une mosquée être construit, les cris est énorme. Je ne comprends pas tout. Les efforts qui sont actuellement en cours, mais porter de bons fruits. Nous devons aborder l'autre, célébrons ensemble, pleurons ensemble. Nous sommes tous humains! N'oublions pas.